Du 14 au 22 juin 2017 : neuvaine de préparation à la solennité du Sacré-Coeur de Jésus

Cœur de Jésus, brûlant d’amour pour nous, embrase notre cœur d’amour pour toi.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Neuvaine priée après chaque messe et le soir à l'adoration.

Psaume invitatoire, Ps 66 (67)

 

V/ Venez, adorons le Cœur du Christ,

blessé d’amour pour nous.

R/ Venez, adorons le Cœur du Christ,

blessé d’amour pour nous.

 

V/ Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,

que son visage s'illumine pour nous ;

et ton chemin sera connu sur la terre,

ton salut, parmi toutes les nations.

R/ Venez, adorons le Cœur du Christ,

blessé d’amour pour nous.

 

V/ Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;

qu'ils te rendent grâce tous ensemble !

Que les nations chantent leur joie,

car tu gouvernes le monde avec justice ;

tu gouvernes les peuples avec droiture,

sur la terre, tu conduis les nations.

R/ Venez, adorons le Cœur du Christ,

blessé d’amour pour nous.

 

V/ Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;

qu'ils te rendent grâce tous ensemble !

La terre a donné son fruit ;

Dieu, notre Dieu, nous bénit.

Que Dieu nous bénisse,

et que la terre tout entière l'adore !

R/ Venez, adorons le Cœur du Christ,

blessé d’amour pour nous.

 

 

 

Lecture

 

Mercredi de la semaine précédente (Isaïe 12,2-3)

 

Voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte. Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ; il est pour moi le salut. Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.

 

Jeudi de la semaine précédente (Isaïe 49,14-15)

 

Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. » Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne                      t’oublierai pas.

 

Vendredi de la semaine précédente (Matthieu 11,28-30)

 

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger.

                                                                    

Samedi (Jean 3,16-17)

 

Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

 

Dimanche (Jean 13,1)

 

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.

 

Lundi (Jean 15,13-15)

 

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

 

Mardi (Jean 19,33-34.36-37)

 

Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau (…). Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture : Aucun de ses os ne sera brisé. Un autre passage de l’Écriture dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé.

 

Mercredi (Jean 20,26-28)

 

Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur                            et mon Dieu ! »

 

Jeudi (Ephésiens 3,17-19)

 

Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l'amour, établis dans l'amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu.

 

Verset

 

V/ Cœur de Jésus, brûlant d’amour pour nous,

R/ Embrase notre cœur d’amour pour toi.

 

Oraison

 

V/ Prions : Seigneur notre Dieu, dans le cœur de ton Fils meurtri pour nos péchés, tu nous prodigues les trésors infinis de ton amour ; permets qu’en lui rendant l’hommage de notre piété, nous lui rendions aussi les devoirs d’une juste réparation.

Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit,

maintenant et pour les siècles des siècles.

R/ Amen.

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+