Confessionnal Saint Curé d'Ars

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

"Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers" (Luc 15,20) 

Ce n’est pas le pécheur qui revient à Dieu pour lui demander pardon, mais c’est Dieu qui court après le pécheur et qui le fait revenir à lui..
  

Il y en a qui disent : « J’ai trop fait de mal, le Bon Dieu ne peut pas me pardonner ». C’est un gros blasphème. C’est mettre une borne à la miséricorde de Dieu, et elle n’en a point : elle est infinie.
  

Quelle grande bonté de Dieu : son bon cœur est un océan de miséricorde, aussi quelque grand pêcheur que nous puissions être, ne désespérons jamais de notre salut. Il est si facile de se sauver.


Saint Curé d'Ars
 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+